Par la mule du pape !

Ce week-end pluvieux m'a permis de continuer l'autopsie de la kasto brisée pour decouvrir un (terrible ?) secret de fabrication (ce billet fait suite au billet du 12 novembre 2011 "autopsie d'une Kasto - premières constatations")

l'idée c'était de démonter la poignée sans détruire la fusée: hors de question de mettre l'ensemble directement dans le foyer de la forge et de chauffer un bon coup en laissant le feu faire son office....

d'abord il a été possible de gagner un peu de jeu dans l'assemblage:
Ô surprise - une tige cylindrique au niveau du pommeau, ca fait tout de suite moins "forgé" et ca donne instantanément un gros doute concernant le mattage....

DSCN2822

Impossible de faire bouger le pommeau après avoir meulé le mattage: je parie ma chemise (médiévale) qu'il y a un taraudage dans le pommeau et que la tige est vissée
ca expliquerait d'ailleur cet autre mystère kasto: les pommeaux tournent durant la vie de l'épée (mais sans perdre en tension ni prendre de jeux - ca, c'est le premier mystère kasto toujours non élucidé - voir le billet précédent)

Donc, méthode leatherface, on coupe;
Un trait de scie à métaux, et l'ensemble des pièces tombent et dévoilent - arrrgl - leur secret:
Y'a une soudure !(remarquez, ce n'est point là que ca a laché....)

DSCN2824

DSCN2826

il ne me reste plus qu'à percer le pommeau et constater le taraudage;
dans le cas contraire je ferais un mea culpa, promis...

 

à suivre